L’orthodontie précoce

Cette phase dite d’interception est fondamentale car elle permet de stopper l’évolution d’un problème orthodontique et d’obtenir une croissance harmonieuse de la face. Le traitement orthodontique peut être réalisé sur les dents de lait ou les dents définitives selon les besoins. Les appareillages chez les jeunes enfants sont en général de courtes durées (6 mois à un an) et sont très bien tolérés.

A cette période il peut exister :

  • Un décalage dans le sens avant-arrière (antéropostérieur): Le port nocturne d’un appareil amovible permet d’encourager la croissance d’une mâchoire et de freiner la croissance de l’autre.
  • Un décalage droit –gauche (transversal ou déviation de la mâchoire). Par exemple : un palais trop petit :

Il peut se produire un manque de développement transversal du maxillaire supérieur, « mâchoire trop étroite », soignable dès l’évolution des molaires de 6 ans.  Un appareil fixe pendant 6 mois permet d’obtenir une correction totale et durable de cette anomalie.

  • La correction des « dents en avant » afin d’éviter une fracture en cas de chute.
  • Un décalage vertical : béance ou non-contact entre les incisives de la mâchoire supérieure et inférieure.
  • Des incisives inversées : Il arrive que les incisives évoluent dans un mauvais axe. Dès que les incisives du haut et du bas sont sorties, il est possible de dépister et traiter des rapports d’occlusion inversés.
  • Un maintien d’un espace : Dans le cas de perte prématurée ou d’extraction précoce des dents de lait (abcès ou caries importantes) il est nécessaire de maintenir de la place, afin d’éviter que les dents adjacentes ne basculent vers l’espace de l’extraction et ne prennent la place des dents définitives à venir. Il faut parfois, aussi, réhabiliter les fonctions orales (élocution, déglutition…).

A ce stade, on utilise souvent des appareils amovibles en résine, peu visibles, avec au plus un fil passant devant les incisives du haut. Ces appareils sont aussi appelés « faux palais » ou « palais roses ». Les appareils amovibles peuvent également être en silicone souple, pour améliorer les fonctions orales avec une action sur les muscles des lèvres et de la langue. (Orthodontie fonctionnelle)

On peut aussi utiliser également des appareils fixes, constitués de deux bagues sur les premières molaires définitives et d’un fil longeant le palais. Pour aligner les incisives, il peut suffire de mettre 4 bagues pendant quelques mois.

L’orthodontie fonctionnelle :

Est-il normal que plus de 90 % de nos enfants aient besoin d’orthodontie alors qu’ils sont en bonne santé ? Est-ce que ce mauvais positionnement dentaire est un signe précurseur et heureusement visible de dysfonctionnements fonctionnels et posturaux graves ? Est-ce que le repositionnement dentaire par l’orthodontie va éviter des maladies et des douleurs dans l’avenir de nos enfants ?

Il ne s’agit pas de penser : « comment je vais faire pour vous redresser les dents ? » mais de réfléchir et de savoir « pourquoi vos dents ne sont-elles pas sorties alignées de vos mâchoires ? »

L’orthodontie fonctionnelle est une approche de l’orthodontie qui envisage la dentition dans sa liaison avec le reste du corps. Elle s’attache donc à traiter les dents en tenant compte de l’ensemble de l’organisme.

Cette approche s’intéresse particulièrement aux fonctions que sont la mastication, la respiration, la déglutition et la posture. En effet une mastication déséquilibrée ou une mauvaise déglutition peuvent s’opposer au développement harmonieux de la mâchoire.
Au contraire, une évolution positive de ces fonctions permettra aux arcades dentaires de se développer suffisamment pour un bon alignement des dents futures.

L’objectif de l’éducation fonctionnelle est de rétablir un équilibre au niveau du couloir dentaire situé entre lèvres, joues et langue et de favoriser ainsi une croissance faciale harmonieuse.

Les appareils utilisés aident à la correction des mauvaises habitudes de respiration, déglutition, mastication et posture.

Exemples d’indications :

  • Correction des troubles fonctionnels
  • respiration par la bouche / ronflement
  • succion tardive du pouce
  • persistance de la déglutition infantile

Avec leurs conséquences : 

  • dents en avant
  • mauvaise fermeture des mâchoires ou absence de contacts
  • maxillaire trop étroit
  • décalage transversal des mâchoires
  • chevauchement des dents
  • troubles de l’élocution

L’orthodontie fonctionnelle a aussi pour but d’éviter de possibles récidives après un traitement multi attaches.

Ces récidives sont inéluctables si la cause fonctionnelle de la déformation n’a pas été rééduquée.

Appareils utilisés

Les appareils utilisés sont essentiellement des gouttières dont le choix varie en fonction de l’âge de l’enfant et de la correction souhaitée.

Ces gouttières se portent le jour en regardant la télévision, en jouant sur l’ordinateur ou la tablette, en lisant, en faisant les devoirs et la nuit pour dormir.

Le port de la gouttière s’accompagnera d’exercices simples.

Les méthodes, techniques et matériaux utilisés sont à la fois compatibles avec l’organisme et inoffensifs aussi bien pour la bouche que pour le corps tout entier (absence de phtalates et de bisphénol).

En complément de l’orthodontie fonctionnelle l’on fait éventuellement appel à l’ostéopathie et l’orthophonie, dans le but d’un développement naturel des fonctions majeures (respiration, déglutition…)

Information confinement

 

Chères patientes, chers patients,

En accord avec les mesures gouvernementales et les recommandations du Conseil de l'Ordre,
le cabinet restera ouvert pendant toute la durée du confinement.

Les rendez-vous prévus seront donc assurés, dans le respect des protocoles sanitaires.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Prenez soin de vous.
Toute l'équipe du cabinet